Samuel Guetta rencontre...

THE GUITAR SALON.

J'ai eu l'occasion de voyager cet été 2016, avant de donner un stage de guitare en Normandie, dans cette merveilleuse city qu'est New-York. N'ayant pas pris de guitare avec moi, je fus surpris de la difficultée à trouver un bon magasin, ou même rencontrer des guitaristes classiques. Evidemment, je me servis d'internet pour mes recherches, et trouvais, que deux ou trois magasins de références pour la guitare classique. Pensant trouver une petite guitare d'étude dans des magasins plus traditionnels américains, je fus un poil déçu. Je réalisais qu'elles venaient, pour la plupart, d' Europe! Of course! Donc les prix suivaient... Pas de bonne guitare bon marché pour accompagner mon séjour.

Un peu tardivement, je me décidais à rendre visite à deux endroits. "The guitar salon", et "luthier music corp" , tous deux sur rendez-vous...

J'arrivais alors, un mercredi matin avec deux heures de retard, chez Miss Beverly Maher, Grove street, dans le quartier de Greenwich village. Dans un très bel appartement, avec un petit chien qui faisait parler de lui. Au début, j'étais un peu désorienté, car, ne voyant que de très vieilles guitares, qui n 'avaient plus l'air jouables, je me demandais si je frappais à la bonne porte. Après m'avoir fait comprendre que je m' étais trompé d'horaire, et qu'elle ne m'attendait plus, Beverly, eut la gentillesse de me laisser essayer les fameuses guitares de concert dont elle m'avait parlé au téléphone quelque jours plus tôt. Après plusieurs guitares, belles, de qualités, je ne "flashais" pas vraiment... Voyant ma petite déception, elle monta chercher sa dernière guitare. Là, j'ai trouvé un son et une superbe qualité, une Friederich de 1971, prix 50000$ !!! Belles couleurs, son qu'on ne retrouve plus avec la mode des guitares carbone je trouve... Je ne l'ai pas acheté on comprendra pourquoi, mais avec regrets... Avant de partir, elle m'a offert le tee-shirt de sa société, et me parlait aussi d'Isabelle Gomez qu'elle connaissait, le monde est petit. Sur les murs du salon, la chaconne de Bach arr. et signé par Andrès Ségovia lui-même. Et toute une vie consacrée à sa passion. Elle fut très émue d'entendre sonner ses guitares, dame très touchante.

L'après-midi, je rendais visite au luthier music corp.. Entrée originale, passer par un immeuble, 4 ème étage et arrivée direct au magasin et atelier. Bon accueil, je demandais à essayer les guitares de concert. Au début, comme c'est souvent le cas, on me propose des guitares certes déjà d'un certain prix, mais pas forcément du niveau que j'attends... et après en avoir joué une, là, on me dirige plus sur celles qui peuvent m'intéresser! Quelques modèles m'ont plu, contenant un peu de carbone, mais j'ai aimé leurs dynamiques et leurs couleurs. Manuel Adalid "la catedral", John Price, et celle que j'ai adorée ce jour là, une Hopf 16000$! Partant le lendemain, je ne pus me décider, je n'ai pas osé me lancer. Je suis certainement passé à coté d'autres endroits intéressants, mais n'y ai pas pris le temps.

New-York is New-York, next time!

#guitare #guitar #classical #classique #samuel #guetta #guitarist #guitariste #samuelguetta #music #newyork #paris #conservatoire #luthier #concertiste #dyens #perroy #jouve #segovia #chaconne #friederich #hopf

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2016 par samuel guetta

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube